Anna Di Prospero

Carine nous propose de découvrir le travail de la photographe Anna Di Prospero :

J’ai découvert Anna Di Prospero en 2018 au Palais des Expositions de Rome, dans une rétrospective consacrée à la photographie italienne. Déjà, sur les affiches, l’ambiance surannée de son autoportrait à Central Park, ce rouge et cette nuque gracile m’avaient interpelé.

A Rome, je n’ai finalement pas vu grand-chose de l’œuvre d’Anna mais la porte était ouverte et ma curiosité a fait le reste. Mais comment n’avais-je pas déjà croisé la route de cette photographe qui associe à merveille 2 sujets qui me sont chers : l’autoportrait et l’architecture.

Anna di Prospero (née à Rome en 1987) est une jeune photographe qui tient une sorte de journal intime sous forme d’autoportraits très graphiques avec un impact visuel fort. Pour ce qui est de ses autoportraits architecturaux, elle interagit avec les angles, les courbes des édifices qu’elle prend en photo. Et c’est ce qui donne de la force aux images, tout comme son traitement affuté des matières

Si Anna Di Prospero a construit l’ensemble de son travail sur l’autoportrait par besoin de maîtriser son processus créatif, mais elle dit ne pas se définir comme la protagoniste de ses images mais comme le témoin de la scène qu’elle crée grâce à la photographie.

Et comme tout bon photographe Anna sait se renouveler. J’aime particulièrement Self-Portrait "in the other space" : https://www.annadiprospero.com/en/serie/self-portrait-in-the-other-space/

Découvrir son travail :

https://www.annadiprospero.com/en/

instagram : annadiprospero




39 vues
Comment_adhérer.png
  • Accés à notre page Facebook
  • Instagram pccmm